Falstaff
d'après William Shakespeare
Adaptation et mise en scène : Jean Hervé Appéré
Collaboration artistique : Guillaume Collignon, Mélanie Leduc
Costumes : Delphine Desnus
Lumières : Xavier Hulot
Avec : Jean Hervé Appéré
Production : Comédiens et Compagnie
Soutiens : Burlesques Associés, Ville de Versailles, Festival du Mois Molière, Ville d'Etampes, Agglomération de l'Etampois, L'Epate en l'air Cie
Du merveilleux texte shakespearien aux improvisations mastoquiennes, ce Falstaff est traversé par les accents amoureux du vieux sentimental, comme par la satire du bouffon.
Jean Hervé Appéré se glisse à nouveau dans la peau de Mastoc, qui pour survivre et retrouver son compère Moustic, perdu depuis leurs dernières aventures (cf. Labiche malgré lui), poursuit sa carrière de comédien et décide d'interpréter Falstaff. Ce Falstaff est celui des pièces historiques Henri IV et Henri V de Shakespeare, veillissant, méprisé de tous pour son embonpoint. Il essaie de glisser son corps généreux dans les trahisons politiques de son époque, les guerres meurtrières et les rumeurs assassines. Sinon avec bravoure, du moins avec panache, il trace son chemin avec un humour particulier qui ne craint ni l'autodérision, ni la contradiction. Falstaff est un masque burlesque qui vit dans la réalité sordide et matérielle de son temps : celui des Plantagenets, de la reine Elizabeth et du Troisième Empire. Mastoc est un avatar de Falstaff perdu dans les années 1850.
Falstaff