« Quelque douce que soit notre illusion, n'allons pas croire qu'elle puisse être durable. »

Les Liaisons Dangereuses

d'après Choderlos de Laclos

Adaptation et mise en scène : Manon Montel

Assistante à la mise en scène :Stéphanie Wurtz

Chorégraphie : Claire Faurot

Lumières : Denis Koransky

Costumes : Madeleine Lhopitallier

Décors : Christophe Bariller

 

Avec

Anatole de Bodinat

Cécile Génovèse

Manon Montel

Nathalie Lucas

Léo Paget

Un spectacle produit par Serge Paumier Production

« Vous posséder et vous perdre, c'est acheter un moment de bonheur pour une éternité de regrets. »

On ne présente plus les « Liaisons Dangereuses » tant les adaptations cinématographiques et théâtrales ont marqué ces dernières années. Par une ingénieuse dramaturgie construite en « flash-back », cette mise en scène nous fait découvrir ce chef d’oeuvre de la littérature française sous un nouvel éclairage. En costumes d’époque mais dans un no man’s land scénographique, les cinq comédiens rendent hommage à la langue subtile et sulfureuse de Laclos. Le rythme y est tendu, soutenant les passions charnelles de Valmont et Merteuil, mettant en valeur la cruauté, touchant parfois au comique, de leurs manigances. Toute l’oeuvre est là, nous rappelant en filigrane qu’à cette époque - plus encore qu’à la nôtre - la place de la femme était contrainte à des voies sans issues

Manon Montel / Adaptation / Mise en scène / la Présidente de Tourvel

Formation à l’Ecole Claude Mathieu, préparation d’un Doctorat de Lettres modernes, elle complète son apprentissage de comédienne, par la maîtrise du clown, du masque et de la danse classique (Rosella Hightower). Rapidement elle a la chance de jouer des grands rôles du répertoire.

En 2008 elle crée la Compagnie Chouchenko. Le Lucernaire, le Vingtième Théâtre, le Théâtre des Béliers et celui du Gymnase lui ouvrent leurs portes et accueillent ses mises en scène : Les Misérables adapté du roman de Victor Hugo, Horace et Le Cid de Corneille, Dom Juan de Molière, Roméo et Juliette de Shakespeare etc.

Amenée à l’écriture, elle signe 1830 Sand Hugo Balzac tout commence…, représenté avec succès au Festival d’Avignon en 2016 et 2017 et Mozart 1789 programmé à la Pépinière Opéra.

Dernièrement elle était notamment Angélique dans la Mère Confidente de Marivaux mis en scène par Xavier Lemaire.

Anatole de Bodinat / le Vicomte de Valmont

Une formation théâtrale auprès de Dominique Levers puis de Jean Louis Martin Barbaz.

Au théâtre il travaille, entre autres, sous la direction de Marion Bierry (l’Aiglon d’Edmond Rostand), de Yvan Garouel (Tête d’or de Paul Claudel), de Carlotta Clerici (Jouer avec le feu d'August Strindberg) et de Mitch Hooper (La main passe de Georges Feydeau, Le Monte-plats et Trahisons d'Harold Pinter et Only Connect de Mitch Hooper). Dernièrement c’est pour jouer du Victor Hugo qu’il monte sur les planches : à la Pépinière Théâtre avec Cristiana Reali dans le rôle titre de Marie Tudor, mis en scène par Philippe Calvario et au théâtre du Lucernaire pour les Misérables mis en scène par Manon Montel.

Au cinéma, il tourne notamment dans La Princesse de Montpensier de Bertrand Tavernier et Selon Charlie de Nicole Garcia.

Cécile Génovèse / Cécile de Volanges

Cécile Génovèse intègre la formation professionnelle du Cours Simon en 2011.

Elle rejoint en 2013 l’équipe de comédiens du Musée des Lettres et Manuscrits de Paris (Les Compagnons d’Ulysse). Elle joue entre autres dans le spectacle Autour de Jean Cocteau, notamment le monologue écrit pour Edith Piaf Le Bel indifférent.

En 2014, elle rejoint La Compagnie Chouchenko dans les rôles de Cosette et d’Enjolras pour le spectacle Les Misérables de Victor Hugo adapté et mis en scène par Manon Montel.

En parallèle, elle joue dans plusieurs Molière, Les Femmes savantes mis en scène par Amélie Dhée, Les Fourberies de Scapin mis en scène par Rémi de Monvel et participe en 2016 à la création de Fabula, de l’auteur tchèque Daniela Fischerova, mise en scène par Fabienne Cormerais.

Nathalie Lucas / la Marquise de Merteuil

Après une formation à l'Ecole Claude Mathieu, Nathalie Lucas interprète, au théâtre, aussi bien des rôles du répertoire classique (Natacha dans Les trois sœurs d’Anton Tchekhov mis en scène par Anne Coutureau) que contemporain (rôle-titre de La femme du pêcheur de Bertrand Foly mis en scène par Cécile Brunelle, La sage femme et la reine délurée dans L’enfance chance écrit et mis en scène par Jean-Louis Levasseur etc.).

Au cinéma elle joue notamment sous la direction d’Eric Bu (Nathan puis Le soleil des ternes récompensé par le prix France 2 à Cannes 2009), de Pierre Erwan Guillaume, mais aussi de Fabien Gazanhes, Gilles Vidal, Arnaud Legoff…

Récemment elle était à la Cartoucherie, au théâtre de l’Epée de Bois, dans Les Hommes de Charlotte Delbo et en tournées avec Andromaque de Racine mis en scène par Anthony Magnier.

Léo Paget/ le chevalier Danceny

Pratiquant le théâtre depuis l’âge de 6 ans, Léo Paget entame sa carrière au Cinéma et à la Télévision sous la direction de Steven Spielberg, Nicolas Bary ou Christian Faure. A 17 ans il entre au Conservatoire du 7ème Arrondissement puis intègre la Classe Libre du Studio Muller en parallèle d’un cursus Cinéma à La Sorbonne.

Jeune premier au théâtre, il commence sa carrière sur les planches avec le rôle de Marius dans Les Misérables en 2012. Le spectacle est un véritable succès et est actuellement repris au Lucernaire à Paris. Dans des pièces classiques comme contemporaines, il sera successivement Sganarelle dans Dom Juan, le déjanté et dangereux Roi Dom Fernand dans Le Cid, le mystérieux Milo dans Le Limier, la passionné Kaliayev dans Les Justes, Passepartout dans Le Tour du Monde en 80 Jours.

En 2017, il remporte le Prix du Public du Nikon Film Festival avec son court-métrage « Je suis Enchanté ».

Escrimeur et Guitariste, il se prête volontiers au jeu de la musique et des chorégraphies de combat comme dans Roméo et Juliette.